Tous les articles dans Blog & Actu

43 Articles

Svpply.com, un service de shopping à l’allure de Pinterest

Svpply propose aux internautes de créer et de partager sur son portail des “wishlists” de produits, des articles en vente dans différentes boutiques affichés sous forme de photos, à la manière de Pinterest.

A l’instar de de ce dernier, ces derniers sont affichés sous la forme de vignettes et il est possible de trier les articles par prix et par popularité.

Basée à New York, cette jeune pousse disposerait à l’heure actuelle d’une base de près de 2,800,000 produits venant de 119,080 boutiques. Svpply (prononcer “supply”) fait incontestablement figure d’ovni dans le top des sites web les plus tendances du moment. Ces trois fondateurs, Zach Klein (co-fondateur de Vimeo) – Ben Pieratt (Top 20 des meilleurs webdesigners) et Eric Jacobsen (à qui l’on doit Book Cover Archive), webdesigners émérites, étaient pourtant loin de s’imaginer pareil succès pour ce site communautaire, initialement relégué au rang de side-project.
Lancé fin 2009, il n’aura fallu que quelques mois pour faire de Svpply un des pionniers du shopping par la curation. Une pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné. La curation est utilisée et revendiquée par des sites qui souhaitent donner une plus grande visibilité et une meilleure lisibilité à des contenus (textes, documents, images, vidéos, sons…) qu’ils jugent utiles aux internautes et dont le partage peut les aider ou les intéresser.

Le principe

Le concept de Svpply est très simple : créer et partager sa wishlist composée d’objets en tout genre, en les classant par catégories. Svpply interpelle par son minimalisme tant sur le plan du design que de l’utilisation. Nul besoin de se perdre dans les profondeurs du site, l’essentiel se passe sur la page d’accueil qui n’est autre qu’un mur de photos d’objets sélectionnés par les curateurs.

social-pinboards-svpply

Outre le bookmarking, le site rend possible la recherche sémantique et par catégories (sélection d’un ou plusieurs critères) optimisant de manière considérable l’expérience de shopping chez l’internaute. Avec une communauté assurant une veille permanente, Svpply a su développer un domaine alors peu familier de la curation : le shopping. En créant son propre compte, l’utilisateur crée sa wishlist, partage ses coups de coeurs, garde une trace de ses trouvailles et peut suivre d’autres curateurs aux goûts similaires.
L’agence Social Pinboards agency spécialisée en Social Media Marketing  peut vous aider à définir vos stratégies marketing sur ces nouveaux réseaux sociaux et vous apprendre à les maîtriser.

Pinterest s’apprête à lancer ses activités en France

Après avoir lancé un outil d’analyse de données  en Mars 2013, permettant aux professionnels de voir combien le tableau de liège 2.0 draine de visiteurs vers leurs sites, Pinterest lancera demain ses activités en France.

Disponible pour l’instant gratuitement pour les professionnels disposant d’un site officiel identifié, la première version de ce Web Analytics offrira des données sur le trafic, le nombre de vues de chaque sujet épinglé et le nombre de visiteurs ayant surfé sur un site à partir de Pinterest.

Pinterest, qui avait lancé ses comptes officiels pour entreprises en novembre 2012, sera occupé cette année à « bâtir les fondations de sa monétisation » selon les mots de son fondateur Ben Silbermann, rapportés par le Wall Street Journal le mois dernier.

L’arrivée de la publicité ou le renforcement des partenariats avec les sites de e-commerce, pour qui Pinterest est une vitrine non-négligeable, sont ainsi évoqués.

Le réseau social a récemment bouclé une levée de fonds de 200 M de $, valorisant la compagnie 2,5 milliards de $. En décembre dernier, Pinterest avait attiré 48M de VU, principalement des femmes entre 24 et 35 ans.

pinterestPinterest en France ?

Il s’agirait de l’implantation d’une équipe venue de San Francisco et Londres, en charge du corporate et de la communication dans un premier temps, complétée par un Country Manager et un Community Manager en cours de recrutement.

L’objectif de Pinterest est tout d’abord de développer une stratégie produit / service adaptée au marché français, d’accroitre la notoriété de Pinterest en France, de nouer les partenariats stratégiques et d’encadrer le développement de la société en France. Plusieurs candidats ont été rencontrés ces dernières semaines, sans qu’aucune décision n’ait été prise jusqu’à présent. Le country manager anglais aurait été, quant à lui, déjà confirmé et prendrait ses fonctions en août.

Fondé par Ben Silbermann, Paul Sciarra et Evan Sharp en 2009, la société a depuis sa création levé plus de 256 millions d’euros (338 millions de dollars) et serait valorisée plus de 2,5 milliards de dollars.

Social Pinboards Agency, vous accompagne pour la création de votre architecture sociale sur les nouveaux Pinboards comme Pinterest, Wanelo, Fancy, Nuji, Polyvore, Etsy

Source : Frenchweb

Path, Le nouveau réseau social à découvrir d’urgence

path_app
Nouveau réseau social fraîchement arrivé sur le Web, Path part d’un postulat à contre-courant de la concurrence : limiter le nombre de contacts associé à un profil pour renforcer les liens entre l’utilisateur et ses « amis ».

Path se présente comme un réseau social fermé : l’application est axée sur le partage d’informations avec un nombre restreint d’amis.

Il est possible de retrouver vos amis via Twitter, Facebook ou encore votre carnet de contact. Vous pouvez aussi lier vos comptes Instagram, Foursquare, Tumblr, et bien sûr Facebook et Twitter à l’application. Avec un design particulièrement réussi, Path vous permet de partager la musique que vous écoutez, les films que vous regardez, les livres que vous lisez, vos photographies, vos vidéos, vos pensées, les lieux que vous visitez, ou tout simplement le fait que vous allez vous coucher ! Vous pouvez également envoyer des messages privés à vos amis pour plus de confidentialité ! Path promet déjà de faire beaucoup de bruit, et de plus en plus de personnes l’utilisent. Voilà qui promet de faire de l’ombre aux autres réseaux sociaux !

Path : première application en France, pourquoi ?

Le lancement des applications iPhone et iPod touch a démontré un véritable engouement des américains pour le projet : la mouture iPhone de l’app s’est rapidement hissée dans le top 5 des applications les plus téléchargées dans la catégorie « Style de vie » d’iTunes, et jouit de retours positifs de la part des premiers utilisateurs. « Pour partager des souvenirs personnels, ce programme est parfait » commente un adepte de l’application iPhone, qui se refuse à partager ses informations personnelles sur Facebook.

Que vient faire Path à la première place du classement des apps gratuites sur l’AppStore français ? Le réseau social « personnel » a beau se tailler un joli succès, il souffre de nombreux problèmes liés à la confidentialité de ses utilisateurs. Le 8 mai, l’app se classait à la 740ème place. Et Dave Morin, le CEO de l’entreprise, assure n’avoir pas investi dans des opérations de promo. C’est… Paris qui pourrait expliquer ce succès.

Path permet de créer des réseaux sociaux personnels, limités à une poignée de contacts. Cette fonction serait particulièrement appréciée des parisiens ultra-connectés, qui ressentiraient le besoin de discuter en petit groupe plutôt qu’avec le monde entier, comme sur Twitter ou Facebook, qui sont totalement ouverts. D’ailleurs, les utilisateurs de Facebook seraient fatigués du réseau de Mark Zuckerberg qui mixe un peu trop vie privée/vie professionnelle. Et Twitter reste trop complexe pour beaucoup. Le taux de pénétration des smartphones sur le marché, ainsi que la communication autour de Path feraient le reste. Mais pourquoi la France se serait-elle éprise de Path ? Cela reste encore un mystère.

10 millions d’utilisateurs !

C’est plus de 1 million d’utilisateurs par semaine qui s’inscrivent en ce moment!

Après FacebookTwitter et Instagram, un nouveau réseau social semble prêt à conquérir le marché du social networking. L’application Path, disponible sur iPhone et Android, se présente comme un mélange de ses trois prédécesseurs : partage de photos et d’informations, géolocalisation… on y retrouve tout ce qui a fait le succès des célèbres applications de partage, avec cependant quelques nouveautés. En effet, Path apparaît comme une application plus personnelle, en ne permettant par exemple l’ajout que de 50 amis au maximum. Bien que l’innovation ne semble pas révolutionnaire, les chiffres parlent d’eux-mêmes : Path a déjà réuni 10 millions d’adeptes, et se retrouve en tête des classements de téléchargement de l’AppStore.

EXPERT-is-Me-réseau-social-path

Réseaux sociaux : Path, 50 amis et puis c’est tout

Co-fondé par le créateur de Napster Shawn Fanning et Dave Morin, ancien de Facebook, Path se base sur une étude menée par Robin Dunbar, professeur de psychologie évolutionniste à l’université d’Oxford. « Il a laissé entendre que le nombre maximum de relations sociales que le cerveau humain est capable de supporter à un moment donné est de 150 » commente sur le blog du site Dave Morin. «Les recherches de Dunbar montrent également que les relations personnelles tendent à s’étendre d’un facteur 3. Donc nous pouvons considérer 5 personnes comme étant des amis proches, et 20 avec lesquels on entretien des contacts réguliers. 50 est, en gros, la frontière de nos réseaux personnels ».

C’est la raison pour laquelle Path limite la liste d’amis de ses membres à 50 personnes, là où Facebook limite la sienne à 5000. Plus « personnel » que « social », Path s’articule principalement autour du partage de photos, sur lesquelles l’utilisateur peut tagguer des personnes et introduire des indications de géolocalisation. Des données intimes réservées dans ce contexte à des contacts proches.

Totalement à l’opposé des autres réseaux sociaux tels que Facebook, MySpace ou Twitter, qui jouent vertement sur l’augmentation du nombre de contacts pour favoriser la « cyber élévation sociale », Path a donc la lourde tâche d’imposer sa vision à la fois originale et limitée des relations sur Internet. En l’absence d’une véritable version Web – le site permet juste de s’inscrire et de configurer son profil – il semble néanmoins difficile, de prime abord, de se faire une idée concrète et de tenter de convertir ces contacts à cette version intimiste du réseau social.

Un démarrage en fanfare donc, pour une application très minimaliste à l’heure actuelle, mais dont la sobriété va finalement de concert avec le concept même du « réseau personnel » qui s’engage à aider ses membres à partager avec leurs amis, sans fioritures.

L’agence Social Pinboards agency spécialisée en Social Media Marketing  peut vous aider à définir vos stratégies marketing sur ces nouveaux réseaux sociaux et vous apprendre à les maîtriser.

Source : Macplus, clubic, melty

Pinterest : Une croissance maîtrisée

EXPERT-is-Me-Pinterest-logoPinterest compte aujourd’hui 48 millions d’utilisateurs contre 20 millions l’an passé. Cette plateforme qui connaissait une croissance plus importante que Facebook ou Twitter à leur début veut jouer aujourd’hui sur la constance pour perdurer et ne pas connaître de trou d’air.

Avec un million de visiteurs uniques en France en 2012, Pinterest est le deuxième réseau social le plus consulté sur tablettes et smartphones derrière Facebook. La société a logiquement mis le cap sur ces nouvelles technologies. Cette plateforme est bien aidée par des levées de fonds (200 millions de dollars en février) mais elles ne changent pas son mode de fonctionnement. Avec une équipe constituée uniquement de 120 salariés, essentiellement des designers ou des ingénieurs, elle se concentre sur son produit. D’ailleurs, Pinterest n’envisage pas encore d’ouvrir des bureaux à l’international.

Pinterest est désormais estimé à 2,5 milliards de dollars, moins de trois ans après sa création. La société reste cependant très discrète sur ces revenus mais on sait déjà que certaines marques l’ont adopté et constatent un nombre de clics élevés sur leurs pages. Pinterest a commencé à générer des revenus en renvoyant du trafic à des e-commerçants à partir des images et en prenant une commission sur les ventes générées. Comme l’indique Sephora, « Nos fans sur Pinterest dépensent 15 fois plus que sur Facebook. » La sponsorisation de contenus pourrait donc être un bon moyen de croître ses revenus.

De nouvelles fonctionnalités

Ces services, ayant été testés sur des blogueuses, sont principalement utilisés par des femmes de classe moyenne aux Etats-Unis. A l’international, un public féminin plus jeune est aussi ciblé qui lui est plus technophile. Pinterest a récemment changé son interface valorisant ainsi les contenus visuels grâce à un style plus épuré et des colonnes plus larges. La plateforme s’est également enrichit d’une nouvelle page « Pin » et de ses propres analytics (gratuits). La nouvelle page se base sur la recommandation sociale et l’interaction. Pour avoir accès à la deuxième fonction il faut passer à la nouvelle interface et faire vérifier son site web. On voit bien que Pinterest cherche à se valoriser aux yeux des entreprises, surtout auprès de celles qui pratiquent le e-commerce.

Social Pinboards Agency, vous accompagne pour la création de votre architecture sociale sur les nouveaux Pinboards comme Pinterest, Wanello, Fancy, Nuji, Polyvore, Etsy

Etsy, le nouvel art de consommer

EtsyAprès un franc succès aux Etats-Unis, Etsy a ouvert ses portes en France en janvier 2012. Créé en 2005, cette plateforme propose des produits qui sortent des standards de la grande consommation.  Plus de 20 millions de membres et 15 millions d’articles y sont  déjà présents.

Le Google du vintage

Des internautes cherchant à consommer différemment rencontrent sur cette plateforme CtoC de jeunes créateurs et découvrent de nouvelles tendances.

En 2012, plus de 700 millions de chiffre d’affaires ont été générés. Etsy est aujourd’hui riche d’1.8 millions de followers sur Twitter et de plus d’un million sur Facebook. Aucun frais n’est nécessaire pour créer sa page, ainsi plus de 800 000 boutiques sont déjà actives.

Ceci dit, 3.5% de la transaction et une commission de 14 cts sont perçues pour chaque article vendu. Un programme d’accompagnement des vendeurs a été mis en place développant des astuces sur des thématiques aussi diverses que la manière de se faire connaître sur Facebook ou les bonnes pratiques pour marketer son offre. Les premiers pas d’Etsy en France sont très satisfaisants.

« Notre croissance est exponentielle » explique Stéphanie Tramicheck, country manager France.

Pour accélérer son activité, où le français Alittlemarket et l’allemand Dawanda essaient déjà de s’accaparer le créneau, la plateforme offre un certain nombre d’outils techniques que ne proposent pas ses concurrents. “Par exemple, le site est à la fois open-graphé et intégré à Pinterest, pour donner de la visibilité aux produits et faire en sorte que les internautes connaissent leurs provenances.”

Cette stratégie porte ses fruits aux Etats-Unis : 25% du trafic sortant de Pinterest atterrit sur Etsy.

Ouverture sur le marché du mobile

Sans surprise, l’accent a été mis sur le mobile avec le lancement de l’application 100% française en octobre 2012. Un mois plus tard une version iPad et Android a vu le jour aux Etats-Unis.

Une visite sur quatre provenant du mobile, Etsy a lancé son propre système de paiement, “Direct Checkout“, principalement conçu pour rendre le paiement sur mobile plus aisé qu’avec Paypal. Déjà proposé par plus de 100 000 boutiques américaines, avant un déploiement international planifié pour 2013, ce mode de paiement a traité un dixième des transactions réalisées sur Etsy sur les huit premiers mois de 2012.

Les clients d’Etsy dépensent en moyenne 4,50 dollars de plus par commande lorsqu’ils peuvent choisir entre les deux modes de paiement. De plus, les ventes des nouvelles boutiques utilisant Direct Checkout étaient 19,3% supérieures à celles qui ne le proposaient pas.

Chad Dickerson désire aujourd’hui faire d’Etsy la “plateforme mondiale des entreprises indépendantes et créatives”, une vision qui rappelle le tournant BtoBtoC pris par Priceminister et EBay. En 2013, la plateforme ambitionne de dépasser le milliard de dollars de volume d’affaires.

Social Pinboards Agency, vous accompagne pour la création de votre architecture sociale sur les nouveaux Pinboards comme Pinterest, Wanello, Fancy, Nuji, Polyvore, Etsy

NUJI : Les serial-shoppers ont leur réseau social

nujiLancé en décembre 2010, Nuji est, depuis janvier 2012 ouvert à tous. Ce site pensé par Dean Fankhauser, Anton Meryl Nithianandan et le français Vincent Thome cible particulièrement les fans de shopping et se concentre uniquement sur la dimension marchande du produit.

Souvent comparé à Pinterest, cette plateforme sociale propose aux internautes ayant des goûts similaires de se suivre.

Un système de récompense conduisant à des réductions : un principe innovant

Mais, là où le nouveau réseau social innove, c’est qu’il offre à sa communauté la possibilité d’obtenir des réductions auprès des sites marchands partenaires.
Selon l’équipe, « Avec Nuji, vous êtes récompensé si vos trouvailles inspirent les autres ».

Ainsi, l’internaute peut gagner des points, généralement au nombre de 6, lorsqu’il ajoute des produits à son profil, mais en gagne davantage (10 cette fois-ci), lorsqu’un autre utilisateur « retague » ce produit et l’ajoute à son tour sur son profil. Pour résumer, nous avons ici un réseau social qui associe le principe du programme de fidélité à une forte dimension sociale.

Si vous avez accumulé suffisamment de points (à partir de 10) dans la semaine, vous pouvez transformer ces points en réduction (jusqu’à -20%).

Quelques chiffres représentatifs

Voulant devenir la « wish list » (liste de vœux) nouvelle génération, Nuji regroupe aujourd’hui près de 30 000 utilisateurs actifs. En moyenne, plus de 7 000 000 produits différents seraient vus chaque mois.

Au total, plus de 300 000 produits auraient déjà été taggués, venant de plus de 15 000 sites marchands. Pour l’heure, Nuji compte près de 50 e-commerçants partenaires. Une soixantaine supplémentaire devrait rejoindre le programme de fidélité à très court terme. De même, plus de 30 000 boutiques seraient référencées.

Nuji se démarque par sa volonté d’associer recommandation et programme de fidélité/reward. Ce support est certes moins beau que Pinterest, pourtant il dispose d’une fonctionnalité très séduisante, et pourrait connaître une croissance intéressante.

Social Pinboards Agency, vous accompagne pour la création de votre architecture sociale sur les nouveaux Pinboards comme Pinterest, Wanelo, Fancy, Nuji, Polyvore, Etsy

N’hésitez pas à nous contacter !

Pinterest, le succès d’un réseau social

Social-Pinboards-Agency-Pinterest-Etsy-Polyvore-Fancy-Nuji-Wanelo-strategie-agence-Expert-reseaux-sociaux-social-mediaUne plateforme qui ne cesse de s’accroitre

Pintesrest, réseau social tout juste lancé en Mars 2010, est déjà solidement implanté en Amérique du nord. (12 Millions de visite unique par jour aux US à ce jour).

Ce réseau social a la croissance la plus dynamique de ces dernières années : Selon une étude analysant ces premiers pas avec les quotidiens américains, on peut observer que le nombre de « folowers » au Wall street journal par exemple, a été multiplié par 14 entre Février 2012 et Décembre 2013!

L’Europe commence petit à petit à s’approprier de ce nouveau réseau. La Grande Bretagne compte déjà plus de 200.000 visiteurs uniques par jour.
Qui sont-ils ? La catégorie d’âge est plus élevée que Facebook (25-34 ans et les 35-44 ans.) La répartition des sexes quant à elle, est très contrastée selon les pays. En Grande Bretagne les hommes sont majoritaires (56%), l’utilisation du réseau étant plus liée au travail et à la collecte d’information. Aux Etats-Unis, en revanche les femmes sont largement majoritaires avec un taux de 80% qui considèrent Pinterest comme un moment de loisir et de plaisir.

Les recettes du succès : ergonomie, expression, personnalité, design, partage…

Pinterest est le réseau social qui a connu la plus grosse explosion ces deux dernières années, loin devant Facebook et Twitter. Quelles sont les raisons de son succès ?

-Une interface intuitive avec une prise en main très rapide :
Quelques gestes simples suffisent à maîtriser l’outil, même si des applications complémentaires commencent à accroître les possibilités d’usage.

-Le mode d’affichage en image, permet un échange visuel avec autrui: Elle apporte une dimension de « séduction et d’attirance spontanée ».

La logique d’affichage et de partage de ses centres d’intérêts permet de révéler une partie de son identité.
Ainsi il est possible d’exprimer sa personnalité et de la révéler à autrui en créant des tableaux, en collectionnant des données et image…

-Grâce à une entrée visuelle séduisante et attirante,les images dans Pinterest génèrent beaucoup de trafic vers les sites d’informations.
Grâce à cette fonction, il semble évident que les marques utilisent de plus en plus ce réseau pour promouvoir et placer leurs produits.

Avec de telles caractéristiques : un réseau social à l’identité spécifique, générant du trafic vers des sites, étant en pleine croissance en Amérique du nord et maintenant se développant en Europe, il n’est pas surprenant de constater que les internautes, les entreprises ou bien les sites d’information (journaux) prennent la décision de s’afficher sur Pinterest.

Social Pinboards Agency, vous accompagne pour la création de votre architecture sociale sur les nouveaux Pinboards comme Pintrest, Wanello, Fancy, Nuji, Polyvore, Etsy

N’hésitez pas à nous contacter !

social pinboards agency et etsy

700 millions de dollars de chiffres d’affaires pour ETSY en 2012

 social pinboards agency et etsy

Le site Etsy.com de vente en ligne de produits faits à la main et artisanaux a enregistré dés fin octobre un chiffre d’affaires de 700 millions de dollars pour l’année 2012!

Une augmentation de 33% par rapport à 2011

C’est une augmentation de 33% par rapport à 2011 où l’ensemble des créateurs avaient réalisé un chiffre d’affaires de 525 millions de dollars sur la plateforme.

Depuis Janvier 2012, ETSY s’est ouvert à la France en soutenant particulièrement les créateurs Français fabriquant à la main leurs produits et en leur permettant de les vendre dans le monde entier.

Quelques chiffres clés

20 millions membres dans le monde

Plus de 800 000 boutiques actives

42 millions de visiteurs uniques chaque mois

150 pays ayant des transactions

Plus de 1.4 milliard de pages vues chaque mois

Plus de 15 millions d’articles en vente

1.7 million de followers Twitter

920 000 fans Facebook

100 millions de créations fait-main auront été vendues sur Etsy.com depuis sa création

Source:  espacedatapresse.com

Fancy lève 26 millions de Dollars!

D’après le site GiGaom, qui s’est appuyé sur un document de la SEC (autorité des marchés financiers américains), la start-up de New York Fancy, vient de lever 26,4M de dollars.
Elle compte 1,5 millions d’utilisateurs, c’est à ce jour la plus grande vitrine mondiale alimentée par les internautes.

Une nouvelle manière de faire du Shopping

Pour rappeler l’histoire de cette jeune entreprise et son activité, Fancy a été lancé  en 2010  par Joseph Einhom.
Comme Pinterest, elle offre la possibilité aux internautes de collectionner les produits rencontrés sur la toile qu’ils aimeraient posséder.
Cependant, elle se différencie de son concurrent en permettant à ses utilisateurs d’acheter directement sur son site les produits collectionnés.
Fancy plaît aussi d’avantage aux hommes avec 60% de profils masculins, contrairement à Pinterest  qui bénéficient de 80% de femmes.

Vous pouvez « fancy », équivalent de « liker », ce que vous aimez, « suivre » les sujets ou les personnes qui vous intéressent et vous pouvez acheter en toute simplicité comme sur Amazon.

Au-delà de ce coté simplicité et efficacité, The Fancy crée une nouvelle manière de faire du shopping.
Jusqu’à présent, le modèle marchand sur internet se basait principalement sur la  recherche de l’internaute d’un produit ou d’un besoin sur la toile.
Ici, c’est différent, le lèche-vitrine et les découvertes se font directement en ligne.

Un Cocktail qui garantit son succès

Le comité de direction de Fancy est composé notamment de Chris Hughes (co-fondateur de Facebook) et Jack Dorsey (fondateur de Twitter) ce qui peut expliquer son succès grandissant.
D’ailleurs, de nombreux acteurs célèbres de différents secteurs croient en l’entreprise et y ont investi de l’argent.
Parmi eux, on compte François Pinault qui a investi 10 millions de dollars en octobre 2011, le groupe Français PPR,  Bob Pittman (fondateur de MTV) et Ashton Kustcher (acteur).
Ed Gilligan, le Vice Président d’American Express a également rejoint ce tour de financement.

Source:

 http://frenchweb.fr/news-ce-qu-il-faut-savoir-ce-matin-36/84090utm_source=FRENCHWEB+COMPLETE&utm_campaign=4b155f3f50-FrenchWeb_Daily_30_10_2012&utm_medium=email

http://fr.locita.com/2012/10/02/digital/the-fancy-entre-social-et-e-commerce/

Flickr : vos photos s’épinglent sur Pinterest

Sur son blog, le réseau social Pinterest annonce avoir travaillé avec Flickr et d’autres communautés, afin de pouvoir épingler plus facilement des images provenant d’autres services.

Désormais, vous allez pouvoir épingler (pin) des images provenant de Flickr, directement sur Pinterest. Pour cela, il suffira de connecter votre compte Pinterest à votre compte Flickr, en vous rendant dans les préférences de partage. La fonctionnalité étant en cours de déploiement il est possible qu’elle ne soit pas encore accessible, mais devrait l’être dans les jours à venir.

Un bouton Pinterest dans le menu Flickr est disponible, vous permettant de partager facilement vos propres photos, mais également vos photos coup de coeur, une galerie ou vos groupes favoris. Bien entendu, vous retrouverez sur Pinterest la photo épinglée sur votre compte avec le lien permanent de l’oeuvre publiée, le nom de l’auteur, afin que le photographe soit toujours crédité pour son travail et comme c’est une question de partage entre deux services, vous retrouverez la petite vignette Flickr près de la photo épinglée.

 Source http://blog.pinterest.com/post/30612318286/announcing-attribution-and-easy-sharing-with-flickr